Stratégie d’affaires

Quel devrait être le rôle du directeur général?

Quel devrait être le rôle du directeur général?
Anekdotes Dernière mise à jour: 14-02-2022

Catégorie

Gestion générale

Article

Quel devrait être le rôle du directeur général?

Partager :

Le directeur général: un poste de grande importance vu différemment chez Anekdotes

Que vous soyez employé, gestionnaire, associé ou partenaire, il est assez facile d’assumer que nous avons tous une sorte d’admiration pour celui ou celle ayant le titre de directeur général (communément appelé «DG») ou encore «general manager» (GM).

Le titre, le pouvoir, le salaire, la chance d’être le patron, c’est vraiment admirable! Pourtant, très peu de directeurs généraux assument pleinement leur fonction.

Un poste simple, mais loin d’être évident

En tant que directeur général, plusieurs ne savent pas réellement à quoi correspond réellement ce rôle. Et quand ils le savent, peu sont capables de l’assumer avec brio. En effet, selon nos observations sur le terrain, seulement 1 directeur général sur 20 se distingue réellement par ses compétences en gestion.

Les responsabilités du DG diffèrent de celles des autres postes en ce qui concerne les tâches et l’évaluation. 

Pour Anekdotes, le directeur général, c’est le capitaine de bateau, le leader, le conducteur de la voiture, le chef d’orchestre! C’est celui qui dirige beau temps, mauvais temps, et qui sait accomplir une multitude de tâches, efficacement, en très peu de temps. Car, vous le savez, les horaires de 60 heures semaine, c’est non!

Le DG, c’est d’abord un être humain

Il est important pour le directeur général d’être bien mentalement et physiquement dans sa vie pour être en mesure d’interférer et de changer pour le mieux celles des autres. Tout bon DG doit savoir mettre de côté son égo pour pouvoir naviguer sa flotte à bon port, l’esprit libre et clair.

Les responsabilités du directeur général

Le DG est responsable de faire arriver la vision de l’entreprisedonc de tout ce qui est important pour celle-ci!

  • La stratégie
  • La mise en place d’une équipe de direction
  • Les finances
  • Le marketing
  • Les ressources humaines
  • La production
  • La création de la culture d’entreprise
  • Les embauches et le licenciement
  • Le respect des normes de sécurité
  • Les ventes
  • Les relations publiques
  • Le financement de manifestations publiques (en effet, la délégation de pouvoir elle-même relève de sa compétence)
  • Et bien plus encore!

En résumé, il est responsable de la croissance, de la pérennité et de la systématisation de l’entreprise.

Les tâches du directeur général

1. Concevoir la stratégie et la vision de l’entreprise

L’équipe de direction mise en place par le directeur général sera en mesure de l’aider dans la définition de la stratégie générale de l’entreprise. Les investisseurs approuveront par la suite le plan d’affaires.

Mais c’est le DG qui a le dernier mot concernant la voie à suivre, entre autres en ce qui a trait à:

  • Quels marchés seront les objectifs de l’entreprise?
  • Contre quels concurrents l’entreprise luttera-t-elle? Avec quelles gammes de produits ou services?
  • Quelle stratégie de différenciation l’entreprise adoptera-t-elle?
  • Établir des partenariats et alliances stratégiques;
  • Mettre en place une équipe pour coordonner les activités de l’entreprise. 

C’est le rôle du directeur général de prendre les décisions, d’évaluer les budgets et de s’assurer du bon développement de l’entreprise.

2. Créer la culture d’entreprise

Bien souvent, ce sont les employés qui réalisent l’essentiel du travail et ils sont profondément sensibles à la culture d’entreprise. De mauvaises conditions de travail peuvent décourager même les travailleurs les plus performants. Après tout, ils ont leurs propres conceptions des conditions de travail. Et de bonnes conditions de travail peuvent contribuer à attirer et retenir les meilleurs travailleurs (Nous vous en avons parlé dans un article récent sur la pénurie de main-d’œuvre).

La culture d’entreprise peut être créée de diverses manières, mais c’est le chef d’entreprise qui en donne le ton. Chacune de ses actions est porteuse de messages psychologiques. 

  • Son habillement donne le signal des normes à suivre en matière de port vestimentaire au sein de l’entreprise. 
  • En fonction de ceux avec qui il échange souvent, on peut savoir qui est ou n’est pas important. 
  • Sa réaction en cas de fautes donne une idée du degré de risque de chaque action.

Le genre d’employé que le directeur général licencie, ce qu’il tolère et ce qu’il récompense jouent un grand rôle dans la formation de la culture d’entreprise.

Exemple.

Une équipe de projets prolonge ses activités jusqu’au week-end pour respecter le délai imminent de lancement d’un site web multimédia. Le directeur général est en congé lors du lancement du site. Pour lui, il s’agit de donner un caractère sacré à sa personnalité. Pour l’équipe, c’est plutôt le signe que sa vie privée est plus importante pour lui que les fins de semaine et les nuits qu’ils ont sacrifiées pour respecter le délai émis par l’entreprise. Il est évident que, si un tel événement se reproduit, les employés seront beaucoup moins enclins à fournir efforts et rigueur. Ainsi, l’action posée par le DG a eu un effet réel sur la culture de l’entreprise même si ce n’était pas dans son intention. Il n’y a rien qui motive une équipe plus que les félicitations reçues d’un directeur général pour un travail bien fait! Le silence peut tout autant démotiver, et très vite.

3. Bâtir une équipe performante

C’est le directeur général qui nomme, dénomme et préside l’équipe de direction. 

Les cadres de l’équipe recrutent, licencient et dirigent à leur tour le reste des membres du personnel de l’organisation. Il est du devoir du DG d’embaucher les employés et de les débaucher lorsqu’ils ne sont plus performants. 

Le directeur général doit pouvoir fondre les différences entre les membres de l’équipe de direction et les amener à converger vers une vision commune, celle de l’entreprise. Notamment à l’aide de tests psychométriques!

Le directeur général définit l’orientation de l’organisation en communiquant à ses collaborateurs la stratégie globale de l’entreprise, la mission et une vision claire de là où elle va. Une vision claire contribue à une meilleure coordination des actions de l’équipe et la rend plus efficace. Ne sous-estimez surtout pas l’importance de la définition d’une vision et d’une mission! À ce sujet, nous vous invitons à consulter notre article sur le Lac-à-l’épaule.

Exemple.

Au cours de la présentation d’un nouvel employé de Intuit, son directeur général, Scott Cook, comparait sa vision de Intuit à un centre de gestion informatisée des finances personnelles. À cette époque, Intuit ne comprenait que 120 employés et un seul produit. Dix ans après, Intuit faisait un chiffre d’affaires s’estimant en milliards de dollars avec plus d’un millier d’employés et une dizaine de produits. Elle est aujourd’hui le numéro 1 des finances privées. Ce succès repose entièrement sur la compréhension et le partage, par chaque employé de Intuit, de la vision et de la stratégie de l’entreprise communiquée par le directeur général.

«Si la vision définit où l’entreprise va, les valeurs indiquent comment elle y parviendra.» 

Les valeurs déterminent les règles de comportement. Le directeur général communique ces valeurs à travers chacune de ses actions et réactions envers les autres. 

  • Reporter la date d’expédition des commandes pour mieux répondre aux normes de qualité est le signe que l’entreprise accorde de la valeur à la qualité de ses produits.
  • Ne pas trop fêter lors de la sortie d’une situation délicate grâce à l’héroïsme de l’équipe de direction alors que celle-ci aurait pu éviter le problème à la source du déséquilibre est la preuve que l’entreprise préfère la prévention à la limitation des dégâts. 

Les employés sont souvent sensibles aux valeurs interpersonnelles, comme la confiance, l’honnêteté, l’ouverture d’esprit et, bien évidemment, portées par les actions du directeur général.

4. Allouer les ressources de manière intelligente

C’est le directeur qui définit le budget de l’entreprise. Il finance les projets rentrant dans le cadre de sa stratégie et rejette ceux qui constitueront des gaspillages de ressources ou ne concordant pas avec les objectifs de l’entreprise. 

Il procède à une analyse profonde des dépenses importantes de l’entreprise et gère les ressources financières de l’entreprise. Si l’entreprise n’est pas en mesure de créer pour l’actionnaire une valeur d’au moins 1$ pour chaque dollar procuré par les investissements, c’est à elle de décider quand et comment l’entreprise remboursera les fonds empruntés aux investisseurs. Certains directeurs ne se prennent souvent pas pour des financiers, et pourtant à la fin de la journée c’est à eux de décider à quoi serviront les fonds mis à la disposition de l’entreprise.

5. Être au courant de la situation financière

Le directeur général doit être, en tout temps, au courant de la situation financière de l’entreprise pour prendre les bonnes décisions stratégiques. D’ailleurs, le DG doit détenir une expérience plus que satisfaisante en ce qui a trait des produits, du marché, des opérations et de la gestion opérationnelle et logistique que demande une entreprise.

Les qualités et compétences du directeur général:

  • Leadership;
  • Organisation;
  • Logique;
  • Capacités de gestion financière;
  • Humain;
  • Confiance;
  • Gestion du stress, du temps et des ressources;
  • Passion;
  • Détermination;
  • Persévérance;
  • Intégrité;
  • Authenticité;
  • Et bien d’autres encore. 

L’union fait la force

Pour exercer la totalité de ses tâches et responsabilités, le directeur général doit prôner le travail d’équipe au sein de l’entreprise. Ses gestionnaires doivent travailler ensemble vers l’atteinte des objectifs ciblés, par l’entremise de:

  • Son leadership;
  • Son coaching; 
  • Sa prise de décision éclairée et juste;
  • Sa bonne gestion des priorités.

Afin d’y arriver, il doit:

  1. Mettre en place un comité de gestion;
  2. Partager les objectifs annuels au comité de gestion;
  3. Avoir du leadership afin de faire évoluer les employés à l’intérieur d’une culture de participation et d’amélioration;
  4. Contrôler les priorités et les actions mises en place pour l’atteinte des stratégies de développement de l’entreprise.

De plus amples informations sur le poste

Quelle est la différence entre un président directeur général (PDG) et un directeur général?

Le président d’une entreprise et le rôle de directeur général peuvent être séparés. En effet, le président est, d’abord, à la tête du conseil d’administration. Néanmoins, les fonctions spécifiques du président d’une entreprise l’amènent à travailler en dehors des opérations quotidiennes de la compagnie. Toutefois, il est possible de faire coïncider les rôles de directeur général et de président d’une société; ainsi en résulte la fonction de PDG. 

À partir de quand est-ce qu’une entreprise a besoin d’un directeur général?

Toute entreprise nécessite un directeur général ou encore une équipe de membres de confiance afin de déterminer la trajectoire générale de l’entreprise, ses valeurs, sa mission, sa stratégie, ses objectifs, etc. Sans cette vision claire normalement mise en lumière par le directeur général dans un plan stratégique, une entreprise ne peut pas prospérer erfficacement!

Quel est le salaire moyen du directeur général?

Le salaire moyen d’un directeur général varie énormément selon la nature de l’entreprise et de sa stratégie! Évidemment, plusieurs petites entreprises peuvent rapporter un chiffre d’affaires moindre étant donné qu’elles viennent de s’établir sur le marché. Encore là, le salaire dépend… du directeur général! Des efforts qu’il met dans son entreprise, de son temps et de sa rigueur à la faire prospérer.

Bref, vous aurez convenu que le rôle de directeur général n’est pas une mince affaire!

N’hésitez pas à contacter notre équipe de stratèges d’affaires experts qui sauront vous aider à naviguer dans votre rôle de directeur général accompli!

Rejoignez l’Anekdote mensuelle

Vous avez aimé cet article? Soyez les premiers avisés de la sortie de nos nouveaux articles, conseils d’entrepreneurs et « quick wins » pour mieux réussir en affaires. Un puit sans fond d’information pertinente!

Peu importe l’industrie, l’entreprise, le
nombre d’employés ou les enjeux, on
peut certainement vous aider.