La pérennité dans un contexte d'entreprise

La pérennité dans un contexte d'entreprise

La pérennité dans un contexte d'entreprise

Auteur: Adrian Bolosin

Dernière mise à jour : 12-11-2021

Une entreprise est autant une entité économique qu'un lieu de travail, un vecteur d'intégration sociale, économique et culturelle. D'ailleurs, pour garantir sa viabilité à long terme, il est important de penser à la pérennité de votre projet. Quelle sera son évolution? Quel sera l’impact de son évolution sur le niveau de rentabilité financière et de productivité?

Vue sous cet angle, la pérennité désigne la capacité qu'ont les entreprises à se régénérer face à la concurrence en créant de la valeur , tout en assurant un plan de survie pour faire face aux risques de faillite, crise financière, juridique, environnementale, aux mutations de l'organisation du travail...

De ce fait, la pérennité des affaires ne peut pas être une décision prise à la hâte. Au contraire, elle doit faire partie d’un programme ou d’une stratégie de croissance que le chef d'entreprise se doit d’avoir dans sa caisse à outil managériale, quelle que soit la forme juridique ou la structure de son organisation.

Qu'est-ce que la pérennité de l'entreprise ?

Définir la pérennité c'est lui conférer un caractère de longévité, durabilité et perpétuité.

Analysons de plus près cette notion dans un cadre aussi complexe que l'entreprise.

En effet, la pérennité reste un sujet brûlant dans le monde des affaires, c'est une notion clé qui organise les pratiques et les activités des entreprises. Un concept qui parfois divise le «Top management» et les salariés puisque chacun possède sa propre vision de la pérennité de l'entreprise.

Cependant, en incitant les organisations économiques et les entreprises à développer leur raison d'être en lien avec un engagement intègre du dirigeant chef d'entreprise et des salariés, on arrive à définir autrement la pérennité dans une logique de durabilité qui passe par la création de valeur.

Comment assurer la pérennité de l'entreprise?

Tout entrepreneur peut avoir envie d'assurer la pérennité de son entreprise par succession interne ou externe. Toutefois, il est souvent difficile de savoir comment s'y prendre, pour assurer cette pérennité.

En entreprise, la durabilité est problématique au regard des enjeux économiques et sociaux. La complexité croissante des contraintes financières a mis à mal la pérennité des projets d'innovation et a renforcé l'urgence d'identifier les leviers efficaces permettant à une entreprise d'assurer sa survie à long terme.

Il est vrai que la comptabilité, la trésorerie et les finances ont une grande importance et sont des indicateurs clés de viabilité. Par contre, l’entreprise est aussi confrontée à une nouvelle réalité mettant de l'avant les richesses créées et les performances.

Il va sans dire que ces deux éléments auront un impact environnemental et sociétal sur le niveau d'activité de la société. Il est donc nécessaire d’opter pour une politique stratégique visant à développer les capacités de l'entreprise et à faire évoluer son offre et son «business model» à long terme. Le tout sera possible grâce à un ensemble de compétences impliquées qui ont la capacité de produire efficacement et de maîtriser au passage les outils de management proposés par les nouvelles technologies.

Ceci étant dit, afin d'aider les dirigeants à concrétiser leurs objectifs, on s'intéresse dans ce qui suit aux facteurs déterminants qui permettent la pérennisation des entreprises.

1. Croire en sa personne

Suis-je capable de gérer? Suis-je prêt à prendre en charge une telle responsabilité? Est-ce que j'ai un profil de manager? Il s’agit du genre de questions que se posent tout entrepreneur ou personne occupant un poste de cadre dirigeant (désigné par un conseil d'administration) avant de s'engager à prendre les rênes d'une organisation.

Ce sont là des indices révélateurs sur la personnalité de la personne et sur sa capacité à bien gérer son entreprise et réaliser les objectifs de rentabilité et de croissance.

2. Connaître son marché et son secteur d'activité

Faire des études de marché au préalable afin de connaître :

  • le marché cible sur lequel l'entreprise devrait se positionner
  • le besoin répondu par le produit ou le service proposé
  • les moyens mis en place pour réaliser des bénéfices
  • le volume de l'investissement initial
  • l'expérience et les compétences du créateur de projet
  • la motivation du dirigeant ou du créateur de projet augmente considérablement les chances de durabilité et l'espérance de vie du projet.

Il faut avoir un certain bon sens avant tout lancement. Il faut se doter d'une bonne capacité d'observation et être en mesure de faire une critique empirique des objectifs tracés.

3. Contrôler les centres de coûts

Surveiller vos dépenses et vos coûts peut être le premier pas vers une maîtrise du budget et le développement de votre entreprise. Vous avez besoin de trésorerie pour investir dans la recherche ou postuler sur différents financements. Avez-vous pris le temps d’analyser vos coûts et vos dépenses, depuis le début de votre activité?

En somme, si vous ne cherchez pas à surveiller vos dépenses, vous n’allez jamais pouvoir maîtriser vos coûts, et il serait utopique de parler de structure viable faite pour durer.

4. Profiter de la transformation digitale

La transformation digitale a permis de faciliter l’intégration d’outils de pilotage numérique, le développement de tableaux de bord et bien plus, grâce à un système d'information intelligent, gage de croissance pérenne.

Afin d’inscrire une entreprise dans la durabilité, l'innovation managériale et technologique est devenue incontournable. Il faut investir dans des outils opérationnels (CRM) et décisionnels (BI), il s’agit de solutions innovantes pour un accompagnement efficace.

“L’objectif, mesurer et anticiper les performances”

De même, des notions comme l'image de marque, la culture d'entreprise, l'éthique sont devenues les caractéristiques d’une réussite durable qui profitent de la transformation digitale et de l'innovation que sont en train de subir les entreprises.

5. Une bonne gestion des talents et du cadre de vie dans l'entreprise

L'humain ou plutôt les ressources humaines d'une organisation sont le cœur battant, les acteurs qui améliorent les performances individuelles et collectives d'une entreprise.

Pour cela, il faut adopter les meilleures pratiques pour recruter les meilleurs talents, les fidéliser et former les salariés. Savoir gérer l'humain, c'est gagner en performance. C’est une valeur essentielle, une force sur laquelle repose l'entreprise, de la qualité de vie au travail jusqu’à la santé des employés.

Comment mesurer la pérennité de l'entreprise?

L'entreprise doit être mesurée sur sa durabilité. Mais comment la mesurer? Par la régularisation du chiffre d'affaires? La valeur ajoutée? Le rendement? Le coût du travail des employés? La vitesse de rotation des stocks? L'endettement financier par rapport au capital investi? Les pertes ou profits considérés comme structurellement stables?

Le taux de pérennité est l’une des clés de la rentabilité. Il est donc essentiel qu’il soit mesuré et analysé. Afin d’y voir plus clair, il est nécessaire d’expliquer ce que recouvre cette notion complexe.

Voici quelques indicateurs clés:

Les indicateurs de performance financière

L'analyse des données financières de l'entreprise (le fond de roulement, taux de rendement des actifs, le cycle d'exploitation des produits, le taux de rentabilité, les délais de règlement et d’encaissement) sont autant d'indicateurs financiers qui permettent d'évaluer la santé d'une entreprise et des KPI qui permettent de savoir si elle est viable et si elle est en croissance ou non.

Elle vous indiquera également dans quelle mesure il est risqué d'investir dans cette entreprise.

Les indicateurs de performance organisationnelle

Les indicateurs organisationnels sont plus spécifiques aux ressources humaines. Ils détaillent le taux d'absentéisme, le taux de roulement, le taux d'intégration, le taux d'accident, les coûts de production ou de sous-traitance, la capacité de production utilisée ou non, la contribution à la marge...

Maîtrisés par la DRH, ces indicateurs organisationnels sont déterminants afin d'identifier les leviers d'amélioration au sein des services de l'entreprise.

Les indicateurs de performance commerciale

Ces indicateurs portent généralement sur des mesures de l'efficience et de l'efficacité du cycle de commercialisation d'un produit ou service, en surveillant les événements marketing, qui, à leur tour, affectent directement le développement du chiffre d'affaires.

Un indicateur de performance commerciale est un aspect mesurable, quantitatif ou qualitatif qui permet d’améliorer votre entonnoir de vente et de convertir les visiteurs en clients dans des circonstances définies.

Les indicateurs de responsabilité sociétale de l'entreprise

La responsabilité sociale fait référence à toutes les activités d'une entreprise qui ont un effet positif sur l'environnement, la société et la santé des consommateurs. Elle se définit comme "l'engagement d'une entreprise à se comporter de manière éthique et à contribuer à la société par les actions qu'elle entreprend en dehors de son activité".

Pour les entreprises, la RSE présente une série d'avantages: un plus grand engagement des employés et une plus grande fidélité des consommateurs, des environnements de travail plus sûrs.

La responsabilité sociale des entreprises (RSE) est de plus en plus importante pour les sociétés qui souhaitent démontrer leur engagement envers la société. La RES devrait être un concept qui attire les entreprises pour un développement durable.

Finalement, pour mesurer la pérennité de l'entreprise, les indicateurs doivent être mesurables, réalisables, pertinents, spécifiques et limités dans le temps.

Pourquoi le profit est-il nécessaire pour assurer la pérennité de l'entreprise ?

La question de la pérennité est toujours très importante lorsque l’on fonde une entreprise. Elle concerne moins la survie à court terme que la pérennité sur le long terme.

"Le profit est la raison d'être de toute entreprise"

L’entreprise a pour but de générer des flux financiers au profit de ses actionnaires. La pérennité est la capacité à perdurer et à prospérer sur son marché. Il existe plusieurs facteurs susceptibles d’influencer la pérennité d’une entreprise. L'analyse financière et une comptabilité analytique plus approfondie de vos dépenses et de vos coûts peut vous donner un bon aperçu de l’efficacité de votre entreprise.

"Le profit est une mesure de la capacité d'une entreprise à générer de la valeur et à se développer. Une entreprise est une entité à but lucratif, qui ne devient durable que si elle réalise des bénéfices"

Les bénéfices sont nécessaires à la pérennité d'une entreprise, car ils lui permettent d'être autosuffisante et de ne pas dépendre de sources extérieures. De plus, les bénéfices permettent d'augmenter les salaires, ce qui améliore la qualité de vie des employés.

Les bénéfices garantissent également que l'argent peut être réinvesti dans l'entreprise elle-même. Cela peut signifier davantage de biens de consommation ou de services, voire des capitaux supplémentaires pour son expansion. Avec les bénéfices, il n'y a pas de crainte que l'entreprise fasse faillite.

Conclusion

De la création à la pérennité de l'entreprise, les dirigeants doivent apprendre à gérer les risques et proposer des solutions adéquates aux problématiques en cas de crise ou de stress de solvabilité dans le cadre d'appétence au risque financier.

Enfin, dans un écosystème en constante mutation, il est évident que la création d’emploi, la continuité et la pérennité organisationnelle se voient fragilisées sans réelle stratégie globale.

Quels sont vos besoins?Venez prendre un café

Peu importe l'industrie, l'entreprise, le nombre d'employés ou les enjeux,
on peut vous aider. Appelez-nous : 450 748-2822
ou